samedi 4 octobre 2008

Les plantes envahissantes menacent la biodiversité

Les plantes exotiques envahissantes sont des plantes introduites intentionnellement ou non qui réussissent à s’établir dans la nature et se répandent massivement aux dépens des espèces indigènes. La plupart de ces plantes sont en général très résistantes et dotées d’une croissance rapide.

Les espèces invasives dépassent largement la centaine d'espèces en France.

Devant cette invasion le 02 mai 2007,
un arrêté ministériel (publié au J.O n° 114 du 17 mai 2007) est enfin né pour une plante.
Il interdit la commercialisation, l'utilisation et l'introduction dans le milieu naturel de la jussie (Ludwigia grandiflora et Ludwigia peploides). C’est une plante envahissante dans les zones humides littorales méditerranéennes.

Ces arrêtés visent à limiter leur extension mais on ne peut plus à l'heure actuelle les éradiquer.


Au jardin, les plantes exotiques envahissantes les plus connues sont le mimosa d’hiver (Acacia dealbata), l’arbre à papillons (Buddleja davidii), l’herbe de pampa (Cortaderia selloana), la balsamine de l’Himalaya (impatiens glandulifera) et la griffe de sorcière (carpobrotus).

L’arbre à papillons est souvent conseillé pour son attractivité pour les papillons, il convient pourtant d’éviter de planter cette espèce.

L’arbre à papillons est un envahisseur, il a très vite colonisé des zones entières en France, empêchant notamment l’accès aux cours d’eau et provoquant l’effondrement des berges.

Possédant déjà un Buddleia dans mon jardin, je coupe les fleurs avant la fin de la floraison pour éviter la propagation des graines.


Il est préférable de favoriser la présence des papillons avec des plantes locales et sauvages qui offrent l’avantage de nourrir les papillons adultes et de nourrir également les chenilles avec leurs feuilles.

Les plantes envahissantes peuvent aussi avoir de graves conséquences économiques, sociales et sanitaires : dégradation de la nature, des paysages, impacts sur l’agriculture, l’élevage ou la pêche, menaces sur la santé humaine dans le cas des virus, des bactéries et de certains insectes.

Les plantes envahissantes sont la deuxième cause de la diminution de la biodiversité au niveau mondial selon l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) juste après la destruction des habitats.

2 commentaires:

Gaia a dit…

Merci de nous le rappeler. Toutes les plantes exotiques ne sont pas dangereuses, mais la mondialisation est effective aussi pour les plantes. Regardez les dégâts causées par la jacinthe d'eau .

DAVID a dit…

Très juste. J'ai regardé les dégats causés par la jacinthe d'eau et c'est impressionnant : introduite dans le lac Tchad, la jacinthe d'eau a recouvert 80% de la surface en quelques années. Elle bloque les barrages, asphyxie les poissons, infecte l'eau et cause des inondations. Autre introduction dans un lac : la perche du nil dans le lac Victoria dans les années 50 fut et reste une catastrophe écologique majeure. Cette catastrophe est plus connue grâce au film "Le Cauchemar de Darwin".

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...