samedi 12 juin 2010

Abeille, coccinelle… et araignée-crabe !

La coccinelle mange des dizaines de pucerons par jour. La mésange nous débarrasse du carpocapse. Je ne vous parle même pas de l’utilité de l’abeille au jardin…

Et si on parlait d’animaux moins populaires, ceux dont l’utilité pour le jardin est moins évidente, ceux d’apparence moins rentable pour le bien-être humain.

Terrifiante, monstrueuse, mordante et venimeuse, l’araignée n’a pas bonne presse et les préjugés fusent.

L’araignée-crabe n’a apparemment rien pour plaire, elle adore les auxiliaires du jardinier : abeilles, syrphes, bourdons… et elle fait souvent peur comme toutes les araignées.


Terrible prédateur, l’araignée-crabe chasse à l’affût sur des fleurs. Reine du camouflage, les pollinisateurs ne la voient pas, ses prédateurs n’ont plus d’ailleurs.

Elles sont souvent nombreuses dans un jardin fleuri et jouent aussi un rôle important dans le contrôle des populations d’insectes et bien plus encore.

Sauvegarder la biodiversité dit « utile » et « fonctionnelle » au jardin est important mais n’oublions pas le précieux "reste".
Il convient de toute façon de protéger les écosystèmes entiers et pas forcement et seulement privilégier une espèce par rapport à une autre.

3 commentaires:

tunisian a dit…

Bonjour,
Merci pour votre passage c'est un plaisir pour moi
alors je trouve un magnifique blog sur la biodiversité vraiment c'est très intéressant.
Amitié
passez une excellente journée

Francine a dit…

Je suis bien d'accord que tous les insectes ont un rôle à jouer et rien de tel que la biodiversité pour obtenir un bon équilibre.

Toujours très intéressants tes billets, c'est un plaisir de te lire :-)

Fée des bois a dit…

Plus on apprend sur ces insectes, plus ça nous les rend sympathiques.
Merci d'élargir mes horizons !

LinkWithin

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...